top of page
Palmiers

De salariée en burn-out à digital entrepreneur libre et épanouie

J'ai toujours eu beaucoup de difficultés à expliquer mon parcours. Je n'aime pas me mettre en avant, je n'aime pas parler de moi et surtout, mon parcours est tellement atypique que c'est toujours très long à raconter.

 

En gros, je ne rentre dans aucune case ! Mais je vais quand même essayer de résumer :

 

Depuis toute petite, je déteste l'autorité. Je n'aime pas que l'on me dise quoi faire et je n'aime pas que les autres décident pour moi. C'était plutôt conflictuel à la maison car je me prenais déjà pour une adulte à l'âge de 4 ans alors je te laisse imaginer ma version adolescente ! Bref.

 

Tout ce que je voulais, c'était grandir pour enfin pouvoir mener ma vie comme je le voulais. Sauf que la vie d'adulte c'est pas toujours très cool. Il y a des factures à payer donc il faut travailler pour gagner de l'argent. Et comme je n'avais pas de diplômes (car j'ai décroché de mes études à cause d'harcèlement scolaire) je devais me débrouiller pour trouver des boulots facilement accessibles : vendeuse, serveuse, caissière, employée chez Mcdonald's, distributrice de flyers, télémarketing...

C'était un enfer pour moi ! Tout m'ennuyait !

Je gagnais une misère et j'avais une estime de moi assez basse.

J'ai voulu reprendre mes études pour avoir un papier et prétendre à de meilleurs emplois donc j'ai fais les démarches pour devenir employée de commerce. J'avais du potentiel hein ! J'ai fais une année d'études dans une banque Suisse et une année d'études dans l'administration publique sauf qu'encore une fois, je m'ennuyais à mourir donc j'ai tout arrêté. Retour à la case départ. 

 

Puis à 20 ans, je pensais avoir trouvé ma vocation. La petite enfance. J'ai encore une fois repris mes études pour devenir éducatrice de la petite enfance et j'y ai passé 10 ans de ma vie mais j'ai tout plaqué après 2 burn-out.

J'ai vraiment réaliser que le salariat c'était pas fait pour moi. J'en pouvais plus des horaires contraignants, d'avoir peu de vacances, de n'avoir aucune reconnaissance, sans parler des conflits au travail !

 

Moi ce que je voulais au fond de moi c'était être libre et indépendante ! Mais je n'avais pas d'idées de business, pas de moyens financiers, aucune connaissance dans le domaine ! J'ai entrepris quelques petites démarches mais ça me semblait impossible, trop compliqué, j'avais trop peur d'échouer, trop peur du regard des autres, peur de l'inconnu...

 

Puis un jour j'ai saisi une opportunité de créer une boutique en ligne clé en main. J'allais être accompagnée et formée par des personnes qui avaient réussies avant moi alors je n'ai pas réfléchi longtemps et j'ai foncé.

 

Ce jour-là à changé ma vie !

 

J'ai développé ma boutique en ligne pendant 4 ans, enchaînant les succès mais aussi par moment des échecs. Je gagnais très bien ma vie, j'étais libre et j'ai commencé à voyager un peu partout dans le monde : USA, Barbade, Danemark, Angleterre, France, Belgique, Luxembourg, Islande, Portugal, Espagne, Mexique... J'étais enfin épanouie ! J'avais trouvé ma voie et surtout j'avais découvert deux nouvelles passions : les voyages et le business. 

J'ai ensuite enchainée plusieurs formations pour me former et me spécialiser dans la création et le développement d'entreprise ainsi que dans le marketing et la communication. En 2022, je me suis lancée en tant que Community Manager freelance et j'ai aidé des dizaines d'entrepreneurs. En 2023, j'ai ouvert un espace de soin et beauté holistique à Genève dans lequel je collabore avec des prestataires indépendantes (moi je m'occupe du marketing, de la comm' et de la gestion administrative). Et depuis 2024, j'accompagne les hommes et les femmes à entreprendre de A à Z !

Beige Boho Minimalistisch Moodboard Instagram Story-3.png
Ce qu'il faut savoir à propos de moi :

Je suis accro au Starbucks

Je suis en couple depuis 8 ans et avons 2 chiens

J'ai un van aménagé qui se nomme Nevada

Dans une autre vie je devais être américaine

Je suis fan des Tuche

J'adore les plantes mais je ne sais pas m'en occuper

Je déteste faire la cuisine

J'ai la phobie des dinosaures 

J'ai 35 ans mais dans ma tête j'en ai 27

J'écoute du reggaeton, de la country, du rock et du hardstyle

IMG_0989.jpg
Ma manière de travailler :
IMG_9057.heic

ON EST PAS VENU ICI POUR SOUFFRIR OK ?

Entreprendre oui, mais on est pas obligé-e de se la jouer corporate donc si tu as envie de bosser en pyjama, ce n'est pas moi qui vais te juger !

Bon j'avoue que de temps en temps, j'aime bien enfiler mon tailleur pour devenir une girlboss le temps d'un séminaire mais la majorité du temps, c'est le confort avant tout et c'est pareil dans mes accompagnements : net, précis, efficace. On va droit au but car le temps c'est de l'argent n'est-ce pas ?

Je suis pas là pour te vendre du rêve

Créer sa vie de rêve oui mais il faut bosser 

Je suis bienveillante mais exigeante 

Je rigole pas avec les fondations (étape obligatoire)

Je ne crois pas aux solutions magiques ou rapides

Je te transmets des vraies stratégies (pas de bullshit)

Tu attends quoi pour créer ton business de rêve ?

Personne ne devrait être obligée de subir sa vie professionnelle donc si tu sens que c'est le moment pour toi de passer à l'action pour changer ta vie alors fonce ! Mais sache qu'être entrepreneur n'est pas un mode de vie qui convient à tout le monde.

Si tu cherches une solution pour gagner facilement et rapidement de l'argent, tu n'es pas au bon endroit.


Par contre, entreprendre est un excellent moyen de construire une vie professionnelle épanouissante tout en ayant une vie personnelle de qualité. C'est aussi un excellent moyen d'être libre financièrement, à condition de faire les choses bien !

Le problème, c'est que quand on débute, on peut vite se perdre dans la masse d'informations et de conseils contradictoires. Du coup, on fait n'importe quoi, on se démotive, on y arrive pas et on se remet à chercher un CDI.

 

Mais je suis là pour t'accompagner dans ton projet et faire en sorte que tu suives les bonnes étapes, dans le bon ordre, que tu appliques les bonnes méthodes, que tu aies les bons conseils. Je te lâcherais pas !

Ce n'est pas parce que tu deviens indépendant-e que ça veut dire que tu dois tout faire tout-e seul-e hein !

bottom of page